MUSCLES RESPIRATOIRES ACCESSOIRES

INTRODUCTION:

De nombreux muscles s'insèrent sur le versant externe de la cage thoracique, notamment en relation avec l'épaule , le cou ou la paroi abdominale
Ceux qui sont abordés ici ont de près ou de loin une action potentielle sur les mouvements respiratoires, dès lors que ces derniers exigent une plus grande amplitude ou luttent contre des obstacles sur les voies aériennes supérieures.
On abordera successivement:

DESCRIPTION

Les muscles du cou

On décrira ici deux groupes de muscles reliant:

muscle sterno cléïdo mastoïdien :


Volumineux muscle étendu de l'orifice cranial du thorax à la région occipitale, le muscle sterno cléïdo mastoïdien forme la frontière nettement visible entre la région ventrale et la région latérale du cou. Son implantation, oblique vers le cranial et latéral forme avec son homologue controlatéral un V ouvert vers le haut dont le sommet est occupé par l'incisure jugulaire.
Sa forme est également complexe et fait l'objet de descriptions variées; la plus communément admise décrit le muscle comme un quadricpes fait des élements suivants: Le faisceau profond, cléïdo mastoïdien, est quasiment vertical; les 3 autres, qui le masquent totalement, sont obliques en caudal et médial
le tableau suivant donne les principales caractéristiques des insertions des principaux chefs
insertions musculaires
chef musculaireorigineterminaison
chef sterno mastoïdienmanubrium-face ventralemastoïde: face latérale
chef sterno occipitalmanubrium face ventrale
tendon commun
ligne nuchale
en latéral
chef cléïdo mastoïdienclavicule
tiers médial
mastoïde : apex
chef cléïdo occipitalclavicule
en profondeur
ligne nuchale
en médial

l'innervation du muscle sterno cléïdo mastoïdien est assurée par le nerf axillaire dont la branche externe traverse le muscle près des insertions mastoïdiennes à destination de l'ensemble de ses chefs et pour le muscle trapèze
Le muscle sterno cléïdo mastoïdien agit en inclinant la tête, en la fléchissant ou en l'étendant en dorsal suivant la position initiale de cette dernière, et provoque une rotation contro latérale du cou
sur le plan respiratoire il est un important inspirateur accessoire, provoquant un "tirage" sus sternal lorsqu'il est mis en jeu  
muscle sterno cléïdo mastoïdien: vue latérale

muscles scalènes :

au nombre de trois de chaque côté, les muscles scalènes , ventral, moyen et dorsal appartiennent au groupe des muscles latéraux du cou
leurs rapports étroits avec les vaisseaux destinés au membre thoracique, et avec le plexus brachial se traduisent par des pathologies fréquemment regroupées sous le terme de déilé cervico thoracique
Ils sont tendus de chaque côté de la colonne cervicale aux deux premières côtes et disposés les uns devant les autres; on distingue ainsi:

le scalène ventral:


il s'insère sur les vertèbres cervicales de C3 à C6 au niveau des tubercules ventraux de ses processus transverses.
le corps musculaire, oblique en ventral et caudal est croisé par le nerf phrénique et se termine sur le tubercule su scalène, véritable éperon osseux placé sur la face craniale de la première côte qui sépare le passage de la veine sub clavière en ventral de l'artère sub clavière en dorsal; en dorsal de l'artère chemine les racines du plexus brachial et notamment C8
son innervaion est assurée par les branches ventrales de C5

le scalène moyen:


c'est le plus développé des trois; plus vertical, il prend son origine sur la totalité des processus transverses des vertèbres cervicales, à l'exception de C1: soit: le processus transverse de C1 et C7 et sur les tubercules ventraux des processus transverses des autres cervicales. son corps musculaire se place en dorsal du plexus brachial qu'il englobe parfois dans ses fibres et se termine sur la première côte à sa partie moyenne son innervation est assurée par le branches ventrales de c6 à C8

le scalène postérieur:


plus petit, il nait des tubercules dorsaux des processus transverses de c4 à C6 et, oblique en latéral et caudal, se termine sur la face latérale de la 2ème côte. il a la même innervation que le scalène moyen. Son innervation est assurée par le branches ventrales de c6 à C8
ils sont tous les trois fléchisseurs du cou et inclinateurs, mais à l'inverse tirent le thorax vers le haut provoquant une inspiration accessoire
muscles scalènes
lmuscles scalènes

citons enfin les muscles sous hyoïdiens qui par le jeu de leurs insertions sterno claviculaires ( muscles sterno hyoïdiens et sterno thyroïdiens par le biais du muscle thyro hyoïdien ) et de leurs fixations sur l'os hyoïde sont pour certains assimilés à des muscles inspirateurs accessoires
muscles sous hyoidiens
muscles sous hyoidiens


Les muscles du thorax

De la même façon, certains muscles unissant le thorax à la ceinture scapulaire jouent un rôle parfois non négligeable dans les mouvements respiratoires.Toutefois, en raison de leur niveau d'implantation, certains resteront des inspirateurs accessoires, alors que d'autres interviendront au contraire dans le temps expiratoire

les muscles inspirateurs accessoires:

dans cette catégorie se situent :

les muscles ventraux:


le muscle grand pectoral:
C'est un muscle large étendu et le muscle le plus volumineux du membre thoracique. Il présente trois faisceaux: de forme triangulaire, sa masse musculaire recouvre le thorax et l'épaule formant la paroi ventrale du creux axillaire.
il se termine par un tendon étroit divisé en deux plans : IL provoque une adduction et rotation médiale de l'humérus, mais si celui ci est fixé,il agit, par son faisceau sterno chondro costal comme muscle inspirateur
Il est innervé par l'Aase des pectoraux, branche collatérale du plexus brachial provenant des faisceaux latéral et médial.
muscle grand pectoral
muscle grand pectoral

le muscle petit pectoral:


c'est un muscle tendu du thorax à la scapula. Ses insertions d'origine se font sur la face externe de l'arc ventral des 3ème, 4ème, et 5ème côte.
Le corps musculaire est Oblique en crânial et latéral,triangulaire ; il est formé de trois faisceaux qui se placent devant le creux axillaire.
Sa terminaison se fait au sommet du processus coracoïde et en médial de sa partie horizontale.
Son action principale est certes axée sur les mouvements de l'épaule: il abaisse la scapula (l'épaule) en réalisant également de la rotation médiale et de l'antépulsion; mais si le point fixe est scapulaire,il tire en cranial les côtes : muscle INSPIRATEUR.
son innervation se fait par une branche collatérale du plexus brachial, issue de l'anse des pectoraux, avec une origine réelle au niveau du faisceau latéral et médial du plexus brachial.
muscle petit pectoral
muscle petit pectoral

les muscles dorsaux:



muscle Dentelé antérieur:


*Il nait des dix premières côtes, en dorsal de l'origine du muscle petit pectoral. Par trois faisceaux: Le muscle contourne le thorax de ventral à dorsal jusqu'au bord spinal de la scapula, où il sez termine
Il est avant tout antépulseur de la scapula si le point fixe est le thorax en synergie avec le muscle trapèze
-Si le point fixe est la scapula, il devient un muscle INSPIRATEUR puissant.
Il est innervé par le Nerf thoracique long (Charles BELL) dont l'origine se situe au niveau des 4ème et 5ème racines cervicales du plexus brachial.
muscle dentelé antérieur
muscle dentelé antérieur

les muscles inspirateurs et expiratoires accessoires:

muscle Dentelé postérieur:

sdentelés posterieurs
muscles petits dentelés postéro supérieur et inférieur

Ces deux muscles sont placés entre la colonne vertébrale et la cage thoracique.On disingue deux corps musculaires distincts, placés , l'un au niveau dorsal haut, l'autre au niveau dorsal bas
le muscle petit dentelé postéro suoérieur

tendu des processus épineux de la dernière vertèbre cervicale et des trois premières thoraciques, aux arc dorsaux des quatre côtes de Th2 à Th5 ;il est innervé par les branches dorsales des nerfs spinaux du même niveau, et se place comme un muscle inspirateur accessoire
le muscle petit dentelé postéro inférieur

a une disposition en miroir par rapport au précédent
il nait des processus épineux des deux dernières vertèbres thoraciques et des 3 premières lombaires, et se termine sur les arcs dorsaux des quatre dernières côtes.
entre les deux se place un fascia qui les relie
c'est le premier des muscles EXPIRATEURS accessoires.

Les muscles purement expirateurs

Ce sont

les muscles de la paroi antéro latérale de l'abdomen

les tableaux suivants donnent les principales caractéristiques des insertions trajet et terminaison

l'innervation est assurée parles branches ventrales des nerfs intercostaux et lombaires de T7 à L1

2

muscle droit de l'abdomen:




principales caractéristiques des muscles antéro latéraux de l'abdomen
muscleoriginetrajetterminaison
m. grand droit5ème côte,
6ème 7ème cartilages costaux
vertical
tendons intermédiaires
branche craniale du pubis

m.droit de l'abdomen
muscle droit de l'abdomen

2

muscle oblique externe

m.oblique externe
muscles oblique externe


principales caractéristiques des muscles antéro latéraux de l'abdomen
muscleoriginetrajetterminaison
m. oblique exerneface exothoracique
des 8 dernières côtes
oblique en caudal et médialgaine des muscles droits
2 pubis

2

muscle oblique interne

m.oblique externe
muscles oblique interne



principales caractéristiques des muscles antéro latéraux de l'abdomen
muscleoriginetrajetterminaison
m.oblique interne crête iliaque et ligament inguinal oblique en cranial et médial3dernières côtes
gaine des droits

2

muscle transverse

m.transverse
muscle transverse

choix haut