ANATOMIE GENERALE: -LES MUSCLES-
plan du cours
Anatomie générale des muscles
1-introduction:
2-classification:
III-biomécanique:
IV-vascularisation:
IV-annexes:

INTRODUCTION

L’ étude des muscles est la myologie.
les muscles possèdent la propriété mécanique de se contracter, c’est à dire de diminuer de longueur sous l’influence d’un stimulus (excitabilité); par ailleurs ils sont élastiques et présentent un tonus .
Deux grands groupes de muscles :
- les muscles volontaires, muscles striés
- les muscles viscéraux, muscles lisses (végétatifs)
Les muscles des membres sont striés, ce sont les éléments moteurs de l’appareil locomoteur.
Le coeur est une exception: il est strié et involontaire
Il existe environ 600 muscles squelettiques chez l’homme (620 en tout)
ils se répartissant en:
-100 muscles pour les membres thoraciques,
-100 également pour les membres pelviens,
-170 pour la tête et le cou,
-200 pour le tronc,
-50 pour les appareils et les organes.
Ce nombre est variable, inconstant; il y a des muscles accessoires.
Ils représentent environ 43% du poids du corps ( en fonction de l’activité physique) et constituent une importante réserve sanguine.

CLASSIFICATION

a) Situation

En fonction de leur situation ont distingue :
-les muscles superficiels ou peauciers,
-les muscles profonds ou sous aponévrotiques.
- Les muscles peauciers, immédiatement sous la peau; réduits chez l’homme, surtout au niveau de la face, de la tête, du cou (le platysma) et de la paume de la main.
- Les muscles sous aponévrotiques, nombreux, situés sous le fascia superficiel, sont les éléments moteurs de l’appareil locomoteur, mais peuvent dépendre des organes des sens (muscles moteurs de l’oeil, .....), en relation avec divers appareils, déglutition : langue, respiration : larynx, pharynx, reproduction : crémasters.
muscles superficiel et profond

b) Forme

On décrit au niveau du muscle deux parties :
- Un corps, ventre, volumineux rouge et contractile
- Deux tendons extrémités plus étroites, blanches, parties résistantes.
muscle type

Selon la forme du ventre,

de leur nombre, de leurs organisations on distingue :
- Les muscles monogastriques avec un ventre
- Les muscles polygastriques deux ventres et plus
différents types de muscles

selon l’organisation des ventres

- à la suite l’un de l’autre : successif, muscle digastrique ;
- ventres en parallèle ou juxtaposés,
( on parle de biceps, triceps etc selon le nombre de corps ou de muscle multifide selon le nombre de tendons terminaux.
- Les muscles longs (membres) la longueur est l’élement prépondérant par rapport à l’épaisseur et à la largeur.
- Les muscles plats L et l prédominent par rapport à l’épaisseur (nappe musculaire de l’abdomen,...).
- Les muscles courts réduits dans toutes leurs dimentions (inter-osseux,....)
- Les muscles annulaires rôle de sphincter au niveau des orifices.
- Les muscles géométriques ( nommés en fonction de leur géométrie), carré, rond, pyramidal, trapézoide...

c) Nomenclature

Souvent le nom du muscle souligne un caractère morphologique entrevu au châpitre précédent ou un caractére fonctionnel, d’ou :
- La forme : trapèze .....
- Le nombre de chefs : biceps, triceps, quadriceps...
- La position des ventres : digastrique, multifide ...
- La localisation : inter-osseux ...
- L’action : élévateur de la scapula ...
- Les points de fixations : coraco-brachial, brachio-radial ...

d) fixation des muscles

le corps du muscle est relié à l'os aux extrémités:
soit par les tendons
ou par une lame fibreuse large
ou directement par le ventre
au niveau d’un os, d’un cartilage, du derme ou d’une muqueuse.
Les deux attaches (insertions) du muscle pour les membres sont:
l’une située en proximal, la partie du muscle la moins mobile ;
l’autre insertion est distale, la terminaison du muscle la plus mobile.

e) Texture du muscle

constitue l'organisation des faisceaux (Fx) à l’intérieur du muscle.
- Fx ayant la même direction : muscle plat.
- Fx converge vers l’extrémité des tendons : muscle fusiforme.
- Fx se fixe sur un bord du tendon : muscle unipenné.
- Fx se fixe sur les deux bords du tendon : muscle bipenné.
- Fx se fixe sur les subdivisions d’un tendon :muscle multipenné
la concentration des faisceaux implique augmentation de la force du muscle).

BIOMECANIQUE

composantes de l'action d'un muscle:

composantes d'action d'un muscle
un muscle agit en prenant appui à ses extrémités sur des structures plus ou moins fixées.
un muscle placé entre deux os constitue un vecteur dont l'origine est le point d'insertion distal et la terminaison,le point d'insertion proximal, on peut décomposer ce vecteur en deux forces, l'une dans l'axe de l'os d'origine,verticale, l'autre dans celui de l'os qui va bouger le plus ( horizontale)
la composante verticale est dite composante mobilisatrice et va déterminer la force du muscle
la composante horizontale impactera les deux os au niveau de leur articulation et représentera la composante stabilisatrice

puissance et déplacement

deux lois ( Weber et Fick et Strasser) soulignent que la façon dont les fibres musculaires se fixent sur le tendon terminal a une incidence sur la fonction du muscle:
-plus le nombre de fibres par unité de surface est grand, plus le muscle est puissant
-plus les fibres du muscle sont longues, plus ce dernier sera facteur de déplacement

Vascularisation et innervation du muscle

Le muscle est vascularisé par des artères principales (1 ou 2) et éventuellement par des artères accessoires;
Si cette pénétration vasculaire principale se fait au même niveau que le nerf on parle de muscles polarisés (pédicule vasculo-nerveux musculaire), Les branches artérielles musculaires peuvent en cas d’obstruction des troncs principaux artériels servir de voies de suppléances pour la distalité. Les veines sont satellites des artères. Le muscle possède une innervation motrice qui déclenche sa contraction,
il présente également une innervation sensitive (proprioceptive) et une innervation sympathique.

ANNEXES DES MUSCLES

Ce sont des éléments utiles aux muscles pour faciliter leur action :
on distingue:

- Aponévroses et fascias:

le fascia est une structure fibreuse et inextensible qui entoure un ensemble de muscles et qui émet des cloisons- septum- vers l'intérieur et l'os, délimitant ainsi des loges . Celles ci sont par conséquent inextensibles
fascia et septum

- Gaines synoviales tendineuses, coulisses ostéo-fibreuses

les coulisses fibreuses, également inextensibles, servent d'éléments de maintien et de réflexion des tendons des muscles
pour coulisser sans frottement, le tendon est entouré d'une gaine synoviale (double feuillet contenant un mince film liquidien) faisant partie des séreuses de notre constitution.

- Bourses synoviales

ce sont des coussinets interposés entre un muscle et un os facilitant le glissement du premier sur le second
coulisses fibreuses et gaines synoviale

- Espaces de glissements.

zone d'apposition de muscles qui peuvent ainsi glisser l'un sur l'autre.
home pdf haut