LE DIAPHRAGME, EN SYNTHESE

Le diaphragme (muscle phrénique) est une cloison musculo-aponévrotique, formée par des muscles digastriques dont les tendons intermédiaires constituent le centre phrénique.
Il sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale en s'insérant sur le pourtour de l'orifice inférieur du thorax.

Description :

* Formé de 2 parties, l'une centrale -tendineuse- le centre phrénique, l'autre périphérique -musculaire- qui se subdivise en 3 portions : lombale, costale et vertébrale.
* On lui reconnait aussi une portion verticale, vertébro-lombaire = piliers du diaphragme et une portion horizontale, à concavité caudale, et divisée en 2 coupoles -droite et gauche- de hauteur différente (4è espace intercostal à droite, 5è espace à gauche).

Orifices principaux, au nombre de 3

* Aortique : T12, fibreux = aorte + conduit thoracique
* Oesophagien : T10, musculaire = oesophage + nerfs vagues (X)
* Veine cave inférieure : T9, fibreux.

Orifices accessoires : passage des veines azygos et hémi-azygos, des nerfs grands splanchniques, petits splanchniques, splanchniques inférieurs, des chaines sympathiques.

Clinique :

* Le diaphragme ne constitue pas une cloison étanche entre le thorax et l'abdomen. Des processus intra-péritonéaux peuvent migrer vers le thorax (hiatus costo-lombaire) ou entraîner indirectement une pathologie thoracique.
Se souvenir qu'une pathologie thoracique peut cacher une origine abdominale.

* Il est innervé par les nerfs phréniques (origine principale en C4). Une lésion cervicale peut donc entraîner une paralysie diaphragmatique.

* C'est le muscle inspirateur principal. Il participe aussi au rire, au hoquet, à la miction et la défécation, au vomissement, à l'accouchement.

Plus de détails :